le-blog-de-Bernard-Cadeau Bernard-Cadeau

ÉDITO

Agent immobilier depuis plus de 30 ans, past-président élu d’ORPI, dont j'ai été à la tête pendant 12 ans, je souhaite aujourd’hui partager avec vous la vision de mon métier et mes convictions.

Le logement est un sujet au cœur de la vie des gens et trop important pour être passé sous silence ! Ce blog est avant tout un lieu de réflexion autour des grands enjeux inhérents au secteur : environnement, tendances "sociétales", révolution digitale, aménagement du territoire.

Le logement mérite à mes yeux d’être (re)mis au centre des débats.

Bernard Cadeau



Taux d'intérêt au plus bas: l'aubaine avant la double peine?
par Bernard Cadeau, le 30 mai 2019

Les taux d'intérêt immobiliers n'en finissent pas de flirter avec le plancher laisant craindre une réaction brutale en cas de remontée. Une perspective possible dont la rapidité et l'intensité joueront pour beaucoup dans les conséquences. L'analyse de Bernard Cadeau, ancien président du réseau Orpi, pour France-Soir.


Selon l’expression consacrée, "les arbres ne montent pas jusqu’au ciel", nous le savons bien. Mais, que dire des taux d’intérêt? Dirions-nous qu’ils ne "descendent pas jusqu’aux abysses"?
Je ne sais pas, mais force est de constater qu’ils battent record sur record à la baisse, depuis de longs mois maintenant.


Sur un plan macroéconomique et financier, la baisse des OAT et la politique de taux de la BCE (qui finance les établissements bancaires) expliquent cette baisse continue. Doit-on s’en réjouir ou bien s’en inquiéter?
Certes l’euro sert de bouclier, mais la masse monétaire augmente, et la France continue de s’endetter à des taux très faibles. Quid alors, de nos comptes publics et de notre balance commerciale, en cas de remontée des taux? L’avenir le dira bien sûr. Notons par ailleurs, que, fort heureusement, la crise sociale actuelle, ne se double pas d’une crise financière.
Pour l’heure, et si nous revenons au marché immobilier, emprunter pour acheter, revient à bénéficier d’un taux négatif! En effet, le taux moyen des crédits en avril s’établissait à 1,35 %, pour une inflation à 1,8 % . Le calcul est rapide.
L’augmentation tendancielle de la durée des emprunts, et la baisse de l’apport personnel requis, conduisent à une augmentation mécanique du pouvoir d’achat. Les jeunes et les revenus modestes peuvent ainsi plus facilement entrer sur le marché. Cette situation devrait perdurer plusieurs trimestres, voire semestres, les spécialistes n’anticipant aucune remontée avant 2020.


Cet effet d’aubaine profite évidemment aux acquéreurs, qui n’ont jamais eu d’aussi bonnes conditions pour emprunter. Il leur est donc vivement conseillé de mener à bien leur projet d’achat, s’ils sont encore hésitants. Ceci vaut pour la résidence principale, comme pour l’investissement locatif. En comparaison d’autres placement, rappelons que l’immobilier offre des rendements de l’ordre de 4% avant impôt (voire plus), ce qui est tout à fait honorable. Le levier du crédit est particulièrement judicieux.
Dans ce contexte, et, en zones tendues c’est-à-dire les zones à forte densité (Paris, Bordeaux, Lyon, etc.) où la demande excède l’offre, les prix grimpent et battent eux aussi des records. Le nombre de biens disponibles baisse en proportion. La flexibilité des prix est nulle. Les vendeurs se doivent d’être raisonnables, car malgré les superbes conditions d’emprunt, arrive un moment où le pouvoir d’achat ne suit plus, et les acquéreurs ne peuvent plus acheter …les arbres ne grimpent toujours pas jusqu’au ciel! Attention donc à ne pas bloquer le marché faute d’acquéreurs solvables!
Une question revient en permanence : qu’adviendra-t-il en cas de remontée des taux? Les acquéreurs subiront ils une sorte de double peine, à savoir, une remontée des taux couplée à un niveau élevé des prix?
Rappelons ici que les emprunts sont réalisés à taux fixes en France. Il faut saluer cette pratique qui met les emprunteurs à l’abri de mauvaises surprises. Ce système, couplé à la solvabilité de l’emprunteur plutôt qu’à la valeur du bien, a fait ses preuves dans le passé, notamment durant la crise des subprimes en 2008.
Pour mesurer les conséquences d’une remontée des taux, il faudra considérer deux facteurs: l’augmentation et le tempo. L’augmentation, bien sûr, car par hypothèse, passer brutalement de 1,35% à 2%, aurait des conséquences immédiates sur le marché. Le tempo aura également son importance, car, dans mon exemple, passer à 2% en 12 mois n’aurait pas le même impact qu’en trois mois! 
Alors, quelles leçons pouvons-nous tirer, et quelles perspectives à court terme?
Tout d’abord, cette analyse met en exergue l’immense différence de marché entre les zones dites non tendues où les prix augmentent peu voire régressent, et les zones tendues dans lesquelles l’offre est plus rare face à une demande très forte et des prix qui grimpent. Aussi longtemps que l’on ne se donnera pas les moyens de rééquilibrer offre et demande via une politique de construction massive et de mobilisation du parc existant, cette situation perdurera. Quand verrons-nous ce choc de l’offre promis?
Coté acquéreurs, mon conseil est à l’évidence de profiter des conditions actuelles pour mener à bien leur projet, après l’avoir bien analysé.
Coté vendeurs, je mets en garde contre une tentation de prix trop élevés, qui ne rencontreraient pas d’acheteurs potentiels. Nous avons déjà connu cette situation délicate et dangereuse par le passé: des prix trop forts abaissent l’offre, le temps de la prise de conscience est de plusieurs mois et le marché se bloque … avant de voir les prix baisser de nouveau.
Bon sens et pragmatisme: plus que jamais, chacun devra méditer cela dans les mois à venir!

0 commentaire


Aucun commentaire pour le moment.
Commentaire enregistré

derniers tweets
FILTRES

INFORMATIONS LÉGALES 

1. Présentation générale
En vertu de l’article 6 de la loi n° 2004-575 du 21 juin 2004 pour la confiance dans l’économie numérique, il est précisé aux utilisateurs du site www.blogimmobilierorpi.com l’identité des différents intervenants dans le cadre de sa réalisation et de son suivi :

Propriétaire : Bernard Cadeau
Créateur : Thomas Marko & Associés
Responsable publication : Bernard Cadeau

Le responsable publication est une personne physique ou une personne morale.

Hébergeur : OVH – 2 rue Kellermann 59100 Roubaix

2. Conditions générales d’utilisation du site et des services proposés.
M. Bernard Cadeau dispose d’une obligation de moyens en terme d’accessibilité de service et met en place les structures nécessaires pour rendre le site www.blogimmobilierorpi.com accessible 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24.

Néanmoins, M. Cadeau peut suspendre l’accès sans préavis, notamment pour des raisons de maintenance et de mises à niveau. M. Cadeau n’est en aucun cas responsable des éventuels préjudices qui peuvent en découler pour l’utilisateur ou tout tiers.
M. Cadeau peut à tout moment supprimer tout ou partie de ses services ou en modifier leurs teneurs notamment pour des raisons techniques, et cela sans préavis.

3. Description des services fournis.
M. Cadeau s’efforce de fournir sur le site www.blogimmobilierorpi.com des informations aussi précises que possible. Toutefois, il ne pourra être tenue responsable des omissions, des inexactitudes et des carences dans la mise à jour, qu’elles soient de son fait ou du fait des tiers partenaires qui lui fournissent ces informations ou encore des liens vers lesquels il peut rediriger.

4. Propriété intellectuelle et contrefaçons.
M. Cadeau est propriétaire des droits de propriété intellectuelle ou détient les droits d’usage sur tous les éléments accessibles sur le site.

5. Limitations de responsabilité.
M. Cadeau ne pourra être tenue responsable des dommages directs et indirects causés au matériel de l’utilisateur, lors de l’accès au site www.blogimmobilierorpi.com. M. Cadeau ne pourra également être tenue responsable des dommages indirects consécutifs à l’utilisation du blog.

M. Cadeau se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire jugé inapproprié en cas de message à caractère raciste, injurieux, diffamant, ou pornographique, quel que soit le support utilisé (texte, photographie…).

6. Gestion des données personnelles.
En France, les données personnelles sont notamment protégées par la loi n° 78-87 du 6 janvier 1978, la loi n° 2004-801 du 6 août 2004, l’article L. 226-13 du Code pénal et la Directive Européenne du 24 octobre 1995.

A l’occasion de l’utilisation du site www.blogimmobilierorpi.com, peuvent êtres recueillies : l’URL des liens par l’intermédiaire desquels l’utilisateur a accédé au blog, le fournisseur d’accès de l’utilisateur, l’adresse de protocole Internet (IP) de l’utilisateur.

En tout état de cause M. Cadeau ne collecte des informations personnelles relatives à l’utilisateur que pour le besoin de certains services proposés par le blog.
Conformément aux dispositions des articles 38 et suivants de la loi 78-17 du 6 janvier 1978 relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés, tout utilisateur dispose d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition aux données personnelles le concernant, en effectuant sa demande écrite et signée, accompagnée d’une copie du titre d’identité avec signature du titulaire de la pièce, en précisant l’adresse à laquelle la réponse doit être envoyée.

7. Liens hypertextes et cookies.
Le site www.blogimmobilierorpi.com contient un certain nombre de liens hypertextes vers d’autres sites, mis en place avec l’autorisation de M. Cadeau. Cependant, il n’y a pas la possibilité de vérifier le contenu des sites ainsi visités, et il ne sera assumer en conséquence aucune responsabilité de ce fait.

La navigation sur le site www.blogimmobilierorpi.com est susceptible de provoquer l’installation de cookie(s) sur l’ordinateur de l’utilisateur. Les données ainsi obtenues visent à faciliter la navigation ultérieure sur le site, et ont également vocation à permettre diverses mesures de fréquentation. L’utilisateur peut refuser les cookies en configurant son ordinateur. Le refus d’installation d’un cookie peut entraîner l’impossibilité d’accéder à certains services
8. Droit applicable et attribution de juridiction.
Tout litige en relation avec l’utilisation du site www.blogimmobilierorpi.com est soumis au droit français. Il est fait attribution exclusive de juridiction aux tribunaux compétents de Paris.

8. Les principales lois concernées.
Loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, notamment modifiée par la loi n° 2004-801 du 6 août 2004 relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés.

Loi n° 2004-575 du 21 juin 2004 pour la confiance dans l’économie numérique.